PROBLÈME DE LA PAROLE: Comment TAMO Stéphane a surmonté le handicap et les conseils qu’il a pour les parents, les enseignants et les personnes ayant des besoins spéciaux.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Dans un entretien avec ABLE TOO, Tamo Stephane parle du handicap qu’il avait quand il était enfant ayant des besoins spéciaux. Comme un jeune garçon, il ne savait pas qu’il était un enfant ayant des besoins spéciaux, car il avait juste un problème d’élocution. Il parle ensuite des difficultés qu’il a rencontrait pour interagir avec les gens autour de lui. Quand on lui a posé des questions sur les difficultés auxquelles il était confronté durant cette période, il a simplement tourné la tête et a dit :

« En tant que jeune garçon, je peux dire que j’ai traversé l’enfer pour interagir avec les gens autour de moi. Je me souviens quand j’étais en CE 2 à l’époque. Comme dans une école missionnaire (école catholique Bamunka-Ndop) dans la région Nord-Ouest du Cameroun, il y avait un rassemblement annuel où tous les enseignants et élèves des écoles catholiques de la paroisse de Ndop se réunissaient pour remercier Dieu pour l’année académique. J’étais censé réciter un poème que j’ai fait avec le micro mais presque 80% des invités n’ont pas eu ce que j’ai dit. Ohhh ça ne signifiait vraiment rien pour moi puisque j’étais encore un genre à ce moment-là « 

Il parle ensuite de ce qu’il a vécu quand il était au collège et au lycée. Nous savons tous que si les adolescents ne sont pas traités et surveillés avec soin, quelque chose de stupide peut se développer dans leur esprit, surtout s’ils se sont moqués par leurs camarades à cause de quelque chose qu’ils ne peuvent contrôler eux-mêmes. Voici ce qu’il a dit
« Mes années à l’école secondaire et au lycée était un peu comme une cauchement pour moi. Après mon premier certificat de fin d’études, j’ai été admis dans un lycée public de Ndop (lycée bilingue de Ndop). En sixième et cinquième, les choses étaient en quelque sorte normal parce que j’étais encore ignorant d’ici là. En quatrième, mon pouvoir de parole est devenu pire. Je parlais comme une dame et la moquerie que je recevais de mes camarades de classe était terrible. Il y avait un temps où je ne voyais plus l’importance de l’école parce que la moquerie était trop pour moi. A cause de cela, je m’absenter de l’école sous prétexte de maladie ou de ne pas avoir de cours, et ainsi de suite. Tout ça parce que je voulais éviter la moquerie et ainsi de suite. « 

Il nous a ensuite parlé du reste de son histoire lorsqu’il a été admis au lycée et à l’université. C’est ce qu’il a dit :

« Après avoir obtenu mon GCE Ordinary Level, j’été admis à l’école secondaire dans la section des sciences. Là j’étais fort cars j’avais décidé de mettre la moquerie derrière mon dos. Je suis tombé sur des gens qui ne m’ont jamais connu et sur ma situation. Donc, la moquerie était encore intense mais en tant qu’étudiant en sciences, j’ai décidé d’oublier que j’étais une personne avec un problème d’élocution. Certains enseignants se moquent de moi en classe et en dehors de la classe à cause de mon discours mais je m’en fichais et je me concentrais sur mon éducation parce que je savais ce que je recherchais (mon avenir). Après tout, j’ai obtenu mon diplôme d’études secondaires (GCE Advance Level). Cette même année, j’ai été admis à l’université de Buea, dans la région du Sud-Ouest du Cameroun. Rencontrer de nouvelles personnes là-bas était en quelque sorte une catastrophe pour moi. Tous ceux à qui j’ai parlé se moquent de moi! Les professeurs, voisins, tout le monde. Je donnais tant de types de noms féminins juste pour se moquer de moi mais ça ne me dérangeait pas parce que je voyais sa comme normal pour moi. Grâce à Dieu tout-puissant, après ma première année à l’université, j’ai consulté un spécialiste du discours qu’il m’a conseillé et prescrit. Après avoir suivi la prescription pendant un moment, tout allait bien. Actuellement, je parle maintenant comme n’importe quel autre homme d’âge mûr, parlant dans des conférences et des séminaires sans que personne ne rit ou se plaint de mon discours « 

« Je suis toujours sorti avec succès parce que j’étais fort et déterminé. Tous les enfants ne sont pas forts et déterminés. Je conseille donc aux parents, aux enseignants et aux personnes ayant des enfants ayant des besoins spéciaux de les soigner et de les traiter avec amour et soin, en leur donnant le maximum pour qu’ils se sentent libres dans les écoles et les salles de cours avec leur homologue ordinaire. Je leur conseillerai de faire partie d’ABLETOO où ils seront en mesure d’interagir avec une grande communauté de formateurs et professionnels dans le monde entier, en discutant des besoins spéciaux et de la manière de les surmonter. « 

De l’histoire de Tamo Stephane, nous pouvons apprendre qu’il est bon d’offrir une éducation spéciale aux enfants ayant des besoins spéciaux. ABLE TOO appelle les parents et les enseignants des enfants ayant des besoins spéciaux à faire la différence. Inscrivez-vous gratuitement et soyez formés en ligne sur la façon de gérer tous les différents types de besoins spéciaux, car comme nous le savons tous, chaque enfant compte.

Si vous êtes un spécialiste des besoins spéciaux, vous pouvez vous inscrire en tant que formateur et vous joindre à la plateforme pour former les enseignants et les parents

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire